Traitement du bois : beauté, durabilité, éco-construction
fond bois

Classification des essences

En matière de durabilité, les essences sont classées en fonction de 2 critères suivant la norme EN 350 :
• La résistance face aux agents pathogènes (champignons, termites et insectes à larves xylophages)
 Le taux d’imprégnabilité indique la manière dont un liquide va pénétrer dans le bois.

Classement en fonction du taux d’imprégnabilité

Les essences imprégnables (qui peuvent être imprégnées)

• Les essences dont l’aubier et le bois parfait ne sont pas dissociés : hêtre, aulne, charme, érable… 

• Les essences dont l’aubier et le bois parfait sont dissociés mais dont l’aubier est plus ou moins imprégnable : chêne, orme, robinier, pins (à l’aubier facilement imprégnable)…

L’aubier de ces essences est sensible aux agents biologiques et doit bénéficier d’un traitement pour accroitre sa résistance. On parle de bois à durabilité conférée.








Les essences réfractaires ou non imprégnables

• Les essences dont l’aubier et le bois parfait ne sont pas dissociés : bouleau, frêne, épicéa, sapin…

• Les essences dont l’aubier et le bois parfait sont dissociés : châtaignier, douglas, mélèze, western red cedar.


Durabilité naturelle des bois selon EN 350-1

Aubier

Bois Parfait

Sapin

5

4

Pin

5

3/4

Mélèze

5

3/4

Pin d’Orégon

5

¾

Chataîgnier

5

2

Chêne

5

2/3

Movingui

5

3

Okoumé

5

4

Teck

5

1

Sapelli

5

3

Iroko

5

1/2

 

Classement du degré de résistance naturelle des bois face aux agents d’altération biologique (ci-contre résistance contre les champignons).

1 = Très durable
2 = Durable
3 = Moyennement durable
4 = Faiblement durable
5 = Non durable


 

 














Familles de bois

Différences entre les types de bois

• Résineux

• Feuillus européen

• Feuillus exotique

 
icon-e-news-SPB
spb-rubriques-Syndicat-web-master 10